editeurs-presse-francais-inquiets-reglement-europeen-ePrivacy-adoptee-jeudi-19-octobre-2017_0_1399_1000.jpg

La confidentialité du Net est l’un des grands combats démocratiques de notre époque. Depuis quelques années, l’utopie libertaire, qui fut le moteur du développement d’Internet, semble disparaitre, écrasée par de nombreuses menaces. La surveillance étatique en est l’une d’entre elles. Le Patriot Act ou la Loi contre le terrorisme ont été présentées comme des boucliers protégeant les libertés individuelles alors que ces lois sont des atteintes fondamentales à ces libertés. La seconde menace est l’appropriation du Net par des compagnies privées à but lucratif. L’accès de plus en plus large à l’information conduit une minorité à s’approprier de vastes pans de ce nouveau territoire numérique, puis de prendre en otage la majorité et de les détrousser contre de menues services. Le basculement qui s’opère aux Etats-Unis, modelant un internet à la carte, doit servir de sirène d’alarme aux défenseurs des libertés en Europe.

Parallèlement, l’utilisation des datas à des fins commerciales représente la plus grande promesse de richesse de notre siècle. Les Facebook, Google, et autres ont fondé leur modèle économique sur l’extraction de ce filon quasi infini. Les éditeurs de contenu sur Internet aussi. Cependant, ces derniers dénoncent un règlement qui favoriserait de façon décisive les GAFAM. En effet, la directive E-Privacy s’attaque à la collecte des cookies, qui sont des outils permettant de recueillir les données des utilisateurs d’un site, en oubliant la deuxième façon de collecter les datas qu’utilisent Facebook et consorts. Effectivement, les utilisateurs de ces plateformes acceptent dès le départ d’échanger leurs données personnelles contre l’accès au service. Ainsi, cette directive négociée au nom des libertés individuelles risque d’être la fossoyeuse du pluralisme de l’information.

Néanmoins de grandes avancées sont en passe d’être réalisées. Par exemple, aucun internaute ne pourra se voir refuser l'accès à un site au seul motif qu'il a refusé d'y être tracé. De plus, nos communications seront protégées qu’importe l’endroit où nous serons. Ce sont des petits pas mais qui s’opposent à la marche forcée vers la commercialisation toujours plus poussée de l’être humain.

Face à ces menaces pour la démocratie et le pluralisme, une partie seulement des eurodéputés semble avoir pris conscience de l’urgence de la situation. L’eurodéputé vert Jean Philipp Albrecht a critiqué ceux qui «malgré des concessions majeures, ont refusé tout compromis, donnant priorité aux profits de grands groupes Internet face aux droits fondamentaux, à la protection des données et à la vie privée ».

Ce projet de règlement est encore loin d’être finalisé puisqu’il doit être débattu au sein de la Commission et accepté par la totalité des Etats Membres or il est certain que les principaux acteurs économiques ne poseront pas encore le revolver au le sol. Défendant les libertés individuelles mais renforçant de fait le monopole des GAFAM sur les gisements de data, la directive E-Privacy change les choses mais pas assez vite. Encore un peu de courage mesdames et messieurs les eurodéputés, et vous ferez tomber les Butch « Google » Cassidy et autres Jesse « Facebook » James, qui font de la terre promise du Net un environnement sans foi ni loi.

Sources:

Lausson, J. (2017). Le règlement ePrivacy avance au Parlement européen, la Quadrature du Net s'alarme - Politique - Numerama. online Numerama. Available at: http://www.numerama.com/politique/299918-le-reglement-eprivacy-avance-au-parlement-europeen-la-quadrature-du-net-salarme.html Accessed 4 Dec. 2017.

Anon, (2017). online Available at: Accessed 4 Dec. 2017.

Eprivacy.laquadrature.net. (2017). ePrivacy - LQDN. online Available at: https://eprivacy.laquadrature.net/fr/ Accessed 4 Dec. 2017.

lesechos.fr. (2017). Le règlement ePrivacy, une menace pour le pluralisme de l'information. online Available at: https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/030851268571-le-reglement-eprivacy-une-menace-pour-le-pluralisme-de-linformation-2129637.php Accessed 4 Dec. 2017.